Comment ça marche l’ADSL ? – Partie 2 1

disque dur ssd Comment ça marche l’ADSL ? – Partie 2

ADSL, ADSL2, ADSL2+, ReADSL, SDSL, VDSL ?

<< suite de l’article : Comment ça marche l’ADSL ?

Comment ça marche l'ADSL ?

Cable Connected by cooldesign.

Dans la 1ère partie, nous avons vu les bases du fonctionnement de l’ADSL. Regardons en détail quelques points clés. 

Commençons par nous intéresser aux différentes normes.

ADSL, ADSL2, ADSL2+, ReADSL, SDSL, VDSL ?

Au cours des dernières années, l’ADSL a subi plusieurs évolution telles que l’ADSL 2 et ADSL 2+. En utilisant des fréquences toujours plus élevées, les débits eux aussi augmentent pour aller jusqu’à plus de 20Mbits pour l’ADSL2+.

Mais il existe d’autres normes telles que le SDSL et le VDSL, alors comment s’y retrouver ?

En fait, il existe beaucoup d’autres normes, certaines ne sont plus utilisées voici les plus courantes : (les débits sont exprimés en bits / secondes, pour en savoir plus : C’est quoi un bit ?)

Norme Débit max Commentaire
ADSL 8 Mbit/s  L’ADSL d’origine.
ADSL 2 12 Mbit/s 1ère évolution de l’ADSL permettant des débits un peu plus élevés. 
ADSL 2+ 25 Mbits/s  2ème évolution de l’ADSL. Utilise des fréquences jusqu’à 2.2Mhz.
VDSL, VDSL2+ 100 MBit/s Norme différente de l’ADSL, permettant des débits jusqu’à 100 Mbit/s en asymétrique et 34 Mbit/s en symétrique.
ReADSL 512 kbit/s Evolution de l’ADSL qui préviligie la distance plutôt que le débit.
SDSL 2 Mbit/s Le S de SDSL veut dire : envoi et réception Symétrique. Très utilisé dans le monde professionnel pour la mise en place de VPN tels que MPLS. Contrairement aux autres normes, les débits sont garantis. On peut augmenter le débit en augmentant le nombre de paires. (en passant à 2 paires, le débit passe à 4Mb/s)

 

Les débits xDSL.

Quand on voit la vitesse que peut atteindre le VDSL, vous pouvez vous poser les questions suivantes : « Mais pourquoi tout le monde n’est en VDSL et n’a pas ce débit ? »

Eh bien voila, la paire de cuivre qui transporte les flux xDSL a un gros défaut : le signal transporté perd en qualité sur la distance. En effet, comme nous l’avons vu les câbles ont un diamètre faible et ne sont pas protégés des interférences extérieures (non blindés). Ces câbles n’étant pas prévus à l’origine pour transporter des signaux à haute fréquence et on constate que plus la longueur du câble est importante, plus le signal se dégrade. On parle alors d’atténuation du signal. (certains parlent d’affaiblissement). Cette atténuation s’exprime en décibels (db) et est d’autant plus importante que la fréquence est élevée.

Il existe bon nombre de raisons pour lesquelles le signal perd en qualité (diamètre du câble de cuivre, les interférences électriques ou radio, les équipements du réseau, etc ), je ne vais pas rentrer dans le détail mais retenez 2 choses :

  1. plus l’abonné est loin du central, plus le signal est atténué,
  2. plus la fréquence est élevée, plus l’atténuation sera importante en fonction de la distance.

Et en fin de compte, plus un signal est atténué, plus il perd en débit comme le montre le schéma ci-dessous (représentant le débit théorique en fonction de la longueur de câble) :

ADSL, ADSL2, ADSL2+, ReADSL, SDSL, VDSL

Attention, pour faire simple et compréhensible, j’ai volontairement fait un schéma en ne tenant compte que de la distance de l’abonné au central. Mais comme je l’ai dit au-dessus, il n’y a pas que la distance qui joue, il aurait fallut faire un schéma en fonction de l’atténuation en db. 

Pour le VDSL2, la chute de débit est encore plus flagrante lorsque l’on se situe à plus d’1km du central.

On voit qu’il n’y a plus de débit au delà de 6km. C’est là qu’entre en jeu la technologie ReADSL qui va privilégie la distance au débit. 

 

Mon débit théorique

Pour tester le débit théorique que votre ligne téléphonique peut supporter, il suffit de saisir votre numéro de téléphone sur des sites spécialisés (liste juste en dessous). Remarque, si n’avez pas encore de numéro de téléphone, donnez celui du voisin le plus proche. On parle de tests d’éligibilité.

Voici quelques sites :

Je vous propose de regarder plus en détail, le fonctionnement de l’un de ces sites pour mieux comprendre toutes les informations données sur les lignes et à quoi cela correspond. Pour cela, je vous ai fait une explication détaillée ici : Comprendre les résultats de mon test d’éligibilité.

 

Nous allons regarder les 2 types de dégroupages, mais avant il est important que nous nous attardions quelques minutes sur les DSLAM et NRA.

DSLAM et NRA

Dans l’article précédent, j’ai commencé par vous parler des centraux téléphonique. Ces centraux étaient à l’origine mis en place par France Télécom. Dedans, on y retrouve les commutateurs. qui permettent de mettre en relation les abonnés entre eux. On parle de réseau téléphonique commuté : RTC. Ces commutateurs ont remplacé les opérateurs, comme le montre la photo ci-dessous :

ADSL, ADSL2, ADSL2+, ReADSL, SDSL, VDSL

Autrefois, la mise en relation entre les abonnés se faisait par des opérateurs. Maintenant, les commutateurs assurent ce rôle.

Ces centraux sont appelés : NRA (Noeud de Raccordement à l’Abonné). Voici une photo d’un NRA près de chez moi :

ADSL, ADSL2, ADSL2+, ReADSL, SDSL, VDSL

Pour retrouver sur quel NRA vous êtes connecté, vous pouvez aller voir ici : http://www.ariase.com/fr/haut-debit/acces-departements.html

Dans ces NRA, il n’y a pas que des commutateurs téléphoniques, il y aussi des équipements qui vont permettre de gérer la partie ADSL. Ces équipements sont appelés DSLAM.

DSLAM

Un DSLAM est un équipement qui permet de relier l’abonné à son fournisseur d’accès Internet. Ces DSLAM sont donc la propriété du fournisseur d’accès Internet ou peuvent être loués au fournisseur d’accès Internet. Voici un schéma qui explique tout ça (attention là encore, il s’agit d’un schéma simplifié pour que cela soit compréhensible facilement).

Dans le schéma :

  • L’abonné Free est relié à son fournisseur d’accès Free via le DSLAM Free.
  • L’abonné Bouygues est relié à son fournisseur d’accès Bouyges en passant par le DSLAM d’Orange. Orange louant son DSLAM à Bouygues.

ADSL, ADSL2, ADSL2+, ReADSL, SDSL, VDSL

 

Enfin, pour votre culture, DSLAM veut dire : Digital Subscriber Line Access Multiplexer, soit multiplexeur d’accès à la ligne d’abonné numérique.

Nous avons vu au début de cet article, que les débits dépendent de la distance de l’abonné au NRA (central), mais que se passe-t-il lorsque l’abonné est très loin d’un NRA ? 

Définition d’une zone blanche

Une zone blanche Internet est une partie du territoire qui n’est pas couverte par un réseau haut débit. Cet à dire qu’il n’est pas possible d’avoir l’ADSL. (on peut parler aussi de zone blanche par la téléphonie mobile). L’abonné est relié à un NRA qui n’a pas de DSLAM. Il existe alors d’autres solutions pour avoir accès à Internet telle que le satellite.

Zone d’ombre

Une zone d’ombre Internet est une partie du territoire qui est couverte par un réseau haut débit mais dont les abonnés sont trop loin du NRA pour avoir des débits suffisants et du coup, ils n’ont pas d’ADSL. Il existe alors d’autres solutions pour avoir accès à Internet telle que le satellite.

 

NRA-Med (ou NRA-ZO)

Comme les débits diminuent lorsque l’abonné est situé trop loin du NRA, certains abonnés se retrouvent avec des débits très faibles, voire inexistant. Comme nous venons de le voir, la partie du territoire où l’ADSL n’est pas utilisable s’appelle une Zone blanche ou Zone d’Ombre.

Pour réduire les zones d’ombres, il est mis en place des NRA-ZO (pour NRA Zone d’ombre). Ce sont des NRA comme ceux vus au-dessus, mais il sont placés entre le NRA principal et l’abonné, réduisant ainsi la distance entre l’abonné et son NRA. Les NRA-ZO ne contiennent pas de répartiteur, c’est ce qui les différencies des NRA. Je ne vais pas rentrer plus dans le détail sur cette partie mais sachez que cela existe.

Dans la dernière partie nous aborderons  : 

  • Le dégroupage (total ou partiel),
  • Les filtres ADSL

Voici l’ensemble des articles sur l’ADSL : 

Comme d’habitude, tous les commentaires sont les bienvenus.

N’hésitez pas à vous inscrire à la lettre d’information pour être informé de la parution de nouveaux articles. (vous trouverez la zone d’inscription à la lettre d’information sur la droite de l’écran).

Et enfin, pour toutes vos questions techniques, utilisez le forum : des milliers d’utilisateurs pourront vous répondre et vous aider.

Vous aimez ? Dites-le ...
0

One comment on “Comment ça marche l’ADSL ? – Partie 2

  1. Répondre naj Fév 4,2017 20 h 26 min

    Merci pour l’article en attente de la suite bon travail.

Laisser un commentaire